• image
  • image
  • image
  • image
  • image

Communique_presse_tourisme_10_07_20.jpg


Comme sur l’ensemble des territoires, la crise sanitaire COVID-19 a fortement impacté l’activité touristique des Vals de Saintonge.
En ce début d’été, avec certains reculs au moment de la reprise d’activité, nous vous proposons de faire un point sur la situation et les perspectives à court et moyen terme.

 


Bilan de la crise

L’impact du COVID-19 sur le secteur touristique des Vals de Saintonge est toujours important en ce début juillet 2020, même si la situation tend à s’améliorer au fur et à mesure des semaines. Des professionnels plus optimistes également que sur l‘ensemble des Charentes même si des inquiétudes fortes existent sur les mois à venir. L’enquête de conjoncture de juin montre que 44% des professionnels ayant répondu sont globalement satisfaits de ce mois versus 25% à l’échelle des Charentes.

La campagne et la montagne se posent en destinations refuges pour les futurs vacanciers, dont les grands espaces aérés les placent en « situation privilégiée *» : une opportunité pour les Vals de Saintonge de capter de nouvelles clientèles (* Enquête sur l’impact du COVID-19 sur les habitudes des touristes – Charentes Tourisme – Juin 2020).

Sans surprise, 3 professionnels sur 4 indiquent un mois de juin 2020 en baisse par rapport à juin 2019.

De la même manière, si les tendances pour les prochaines semaines semblent positives notamment vis-à-vis de la clientèle française, le phénomène de réservation de dernières minutes, amplifié par le contexte sanitaire, rend difficile les projections pour cet été et septembre.


Des collectivités aux côtés des acteurs durant la crise

Dès mi-mars, les collectivités et leurs partenaires se sont largement mobilisés pour accompagner les entreprises dans l’accès à l’information, le montage des dossiers de demande d’aides, les protocoles de déconfinement.
Ce travail, mené de concert, a permis de faciliter les démarches des entrepreneurs qui ont très largement abouti positivement.

Vals de Saintonge Communauté a, en outre, réalisé plusieurs mesures de soutien au secteur, que ce soit par le report des déclarations de Taxe de Séjour pour les professionnels, la suspension des loyers pour tous ses locataires, la communication sur les sites touristiques du territoire pour favoriser la reprise.


Perspectives et projets à moyen terme

En soutien à la reprise de l’activité touristique, Vals de Saintonge Communauté abonde le dispositif Bons Infiniment Charentes mis en place par Charentes Tourisme. Résultat : 57 000 € investis pour soutenir les entreprises.

L’Office de Tourisme a, lui, malgré les circonstances, lancé toutes les actions de lancement de saison en les adaptant :
• lancement du guide vacances, de la carte touristique et du nouveau site web « Destination Vals de Saintonge »,
• mise en place de l’accueil dans les différents bureaux avec de nouvelles propositions : accueil dans l’enceinte de l’église Saint-Pierre d’Aulnay et lancement de visites dédiées aux enfants et à leurs familles, accueil et visite des Tours de Saint-Jean d’Angély, présence de producteurs au bureau de Matha 2 fois par semaine.

Enfin, la collectivité, l’Office de Tourisme et leurs partenaires préparent le développement touristique à moyen terme.
• En premier lieu, la fusion entre l’Office de Tourisme et Charentes Tourisme sera effective à l’automne et la nouvelle communication « Destination Vals de Saintonge » est lancée depuis quelques jours.
• En second lieu, avec ses partenaires, Vals de Saintonge Communauté lance l’écriture de la feuille de route « Vals de Saintonge, destination Enfants-Famille ».
L’objectif de cette démarche est de construire une offre touristique qui démarque le territoire auprès d’une clientèle qui lui correspond fortement et qui est porteuse en termes de retombées économiques. Les élus souhaitent également reconquérir une notoriété positive auprès des habitants, résidents secondaires et visiteurs et mobiliser largement les acteurs dans un projet commun.
La mission devait être lancée en avril : identification et appropriation des attentes des enfants et de leur famille, définition des prestations à mettre en place pour être à la hauteur de la promesse, mise à disposition d’outils pour guider les acteurs. Les adaptations liées à la crise sanitaire permettront tout de même de lancer les premières actions en 2021. Elles seront finalement aussi profitables : contact plus direct avec les touristes présents en été, organisation d’un événement mobilisateur à la rentrée. Sans compter sur les initiatives déjà prises, par exemple des visites de l’église Saint-Pierre d’Aulnay (voir plus haut) ou un livret de découverte du Jardin de Gabriel à Nantillé dédiés aux enfants.